Séances de Médiumnité

Pourquoi consulter en Médiumnité ?

Vous avez perdu un être cher, vous souhaitez en avoir des nouvelles, c’est le moment de vous tourner vers un Médium qui vous transmettra les informations de vos chers disparus. Le but est de vous apaiser et de vous rendre compte que les défunts continuent leur vie et souhaitent votre bonheur. En revanche, les défunts ne vous donnent pas la solution. Ils ne vous révèlent pas le futur mais vous donnent les moyens de l’aborder de la meilleure manière, en prenant vos décisions entre vous et votre âme. Pour ce faire, ils vous soufflent des clés et des signes, aussi bien dans votre quotidien que dans vos rêves. Parfois les histoires sont étonnantes. Je vous raconterait l’une d’elle parmi tant d’autres…

Vous pouvez aussi visionner un peu plus bas dans la page, ma première médiumnité en salle.

Angélique est Médium

La médiumnité est un état d’être qui s’amplifie à travers les expériences de la vie. Ce don avec lequel je suis née, j’ai appris à le reconnaître, à l’accepter puis à le mettre à votre service, avec l’insistance polie mais difficilement refusable de l’Univers. Une fois accepté, j’ai dû apprendre à l’utiliser en relation avec les Lois divines ou de la Nature.

j’essaye d’être à votre entière disposition lors d’une consultation. Ce sont en général les défunts qui vous amènent à moi, que ce soit en consultation de Voyance, en séance de Médiumnité, en Magnétisme, je découvre rapidement qu’ils ont incité mes clients à venir me consulter. Certains d’entre eux entendent même carrément mon nom dans leur sommeil. Je les vois arriver avec beaucoup de respect et d’enthousiasme, à l’affut de tout ce que je pourrai leur dire. C’est toujours une surprise pour moi, que cette confiance avant même que je sache ce que je vais faire où comment je vais m’y prendre.

J’ai fini par lâcher prise et faire ce qu’il faut dans le temps présent.

Médiumnité en Salle pour l'Association Cristal de Montmagny

Ma belle histoire avec le Père François Brune

J’ai une belle histoire à vous raconter. Elle est relativement récente. Le Père François Brune nous a quitté le16 janvier 2019. Le jour de sa mort, beaucoup de personnes étaient attristées de son départ et chacun y allait de son compliment ou de son petit moment avec lui. J’étais la seule à lui en vouloir. Sachant qu’il m’entendait, maintenant qu’il était de l’autre côté du voile, je lui ai expliqué ce que je lui reprochait et j’ai vidé mon sac. Je lui ai dit que je regrettait de ne pas le regretter même si tout le monde l’encensait.

J’avais essayé de l’approcher plusieurs fois, pour l’inviter dans mon émission de radio. Il m’avait réservé un accueil odieux, sans me connaître, sans la moindre politesse, avec beaucoup de dédain et m’avait chassé comme un moustique qui l’importunait. 

C’était l’époque où la jalousie et la médisance de certaines personnes  essayaient de m’empêcher de faire mes émissions. J’ai perdu à cette époque de très jolis interviews qui auraient été profitables à tous les auditeurs.

J’avais classé l’affaire en me tournant vers d’autres personnalités à l’univers tout aussi intéressant.

Et voilà que le Père Brune nous quittait et que tout le monde le pleurait. Chacun racontait les merveilleux moments passés avec lui.

Je me suis dit qu’il pouvait m’entendre maintenant et je lui ai tout raconté et dit tous mes reproches. Ensuite, je me suis sentie merveilleusement bien et sereine ….. mais l’histoire ne s’arrête pas là.

Je devais écrire un article dans la revue Parapsy Magazine à l’occasion du salon Parpapsy en février 2019. J’avais d’abord soumis, le mois précédent, un sujet à l’un des organisateurs qui avait acquiescé. Pourtant, l’avant-veille du jour où je devais rendre mon article, l’autre organisateur a refusé le sujet.

J’étais en train de me demander sur quoi j’allais bien pouvoir écrire et je restais silencieuse au bout du fil. D’un seul coup l’organisatrice m’a assené sur un ton péremptoire. Le Père Brune nous a quitté, vous allez faire un sujet et lui rendre un hommage. J’ai été obligée d’accepter, la mort dans l’âme.

Sur le moment, je l’ai plutôt mal pris. Je me suis dit que le Père Brune devait bien rire de son côté, m’obligeant à l’encenser à mon tour.

Malgré ce, j’ai ouvert un livre au hasard et je suis tombée sur un passage précieux qui correspondait en tous points à son travail. J’ai rassemblé les éléments nécessaires à l’écriture de mon article et je l’ai rendu deux jours plus tard, toujours en ruminant contre le Père Brune, en me disant qu’il s’était bien vengé de ce que je lui avais dit….Jusqu’au dernier moment je ne savais pas quelle version serait choisie, la longue ou la courte.

L’histoire ne s’arrête pas là. Mon article a bénéficié d’une double page dans la revue Parapsy, avec en prime, un petit encart élogieux des organisateurs. Je me suis ouverte de ma mésaventure à l’une de mes consoeur et soudain j’ai compris et je me suis mise à rire…

Lorsque nous passons de l’autre côté du voile, nous baignons dans un océan d’amour. Nous n’avons plus du tout le même état d’esprit. Envolée la mesquinerie ou l’esprit de vengeance. Il ne reste plus que l’amour. Je trouvais fou que le Père Brune se venge alors qu’il renaissait à la lumière de la Source.

Je lui avais parlé le jour de sa mort avec toute ma sincérité et ma colère. Je lui avais dit qu’en plus l’inviter ne me rapportait rien du tout car j’étais bénévole. Je le faisais pour aider les auditeurs, pour faire avancer ceux qui nous écouteraient aussi sur internet. Ce n’était pas pour nourrir mon égo d’avoir réussi à l’avoir dans mon émission. Je lui avait dit combien c’était dommage d’avoir privé tous ces gens de son savoir….

Et voilà qu’en fait il avait réparé son erreur et qu’il avait associé son nom au mien, dans cet article imposé. J’ai ris comme jamais avec ma consoeur. Et ma colère s’est transformée en gratitude. Je n’avais pas réussie à l’inviter dans mon émission mais il s’était invité dans mon article, pour me consoler d’avoir échoué. Encore maintenant, je le remercie et je lui souhaite d’aller se reposer en paix sur son plan d’existence avant sa prochaine réincarnation….Je peux maintenant dire que je remercie le Père François Brune pour sa bonté et sa compréhension.

Prendre rendez-vous avec Angélique

%d blogueurs aiment cette page :